Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

Historique médicinal de l'Urtica ou ortie

Présentation de l'ortie

On la reconnaît grâce à ses feuilles opposées de forme dentées et elliptiques poussant sur les sols riches. La particularité de cette plante réside dans la présence de poils urticants qui recouvrent toute la plante. C'est une plante en même temps dioïque et monoïque. Les fleurs femelles pendantes et de couleur verdâtre, sont regroupées en inflorescence. Les fleurs mâles se dressent horizontalement en épi ou en étalé et abordent une couleur jaunâtre.

Historique médicinal de l'Urtica ou ortie

L'Urtica dit ortie était déjà connue au temps des Romains et des Grecs. Ses peuples l'utilisaient pour guérir la tuberculose, la toux, l'arthrite ainsi que pour activer la repousse des cheveux. Au début du XVIIème siècle, un célèbre médecin prénommé Nicholas Culpeper conseillait l'emploi de cette plante pour guérir les maladies des voies respiratoires et des vaisseaux sanguins. En Europe, consommée en potage et salade, l'ortie fut très appréciée à une certaine époque en guise d'infusion dans les salons mondains. Dans la médecine ayurvédique, on l'associe avec d'autres plantes médicinales dans le traitement des saignements de nez, d'hémorragies utérines, d'éruptions cutanées et d'eczéma. Les Amérindiens l'employaient encore pour apaiser les rhumatismes et pour soutenir l'accouchement chez la femme.

Les bienfaits générés par l'ortie

Très riche en oligo-éléments tels le zinc et le cuivre, en minéraux comme le fer, la silice, le magnésium et en vitamines B5, B2, B9, K et C, l'ortie apporte plus de protéines que le soja. Les feuilles riches en vitamine C en génèrent sept fois plus que l'orange. Par conséquent, l'ortie a des capacités anti-asthéniques notamment grâce à la présence de minéraux et de vitamine C. Elle est ainsi privilégiée durant les périodes de régime ou de croissance et aide également dans les états dépressifs. Sa haute teneur en vitamine K lui dote de vertus anti-hémorragiques. Pour lutter contre les ongles cassants et de chute de cheveux, on conseille vivement son utilisation en raison du fer, de la vitamine B5 et de la silice qu'elle recèle. Ses propriétés anti-inflammatoires sont très recherchées dans le traitement de l'acné. L'ortie régule la sécrétion de sébum améliorant ainsi les cas de cheveux gras ou de peaux grasses.

Les précautions d'emploi de l'ortie

En cas d’œdème, la thérapie d'irrigation de la vessie et des reins à base d'orties est contre-indiquée. Les feuilles fraîches de cette plante provoquent une sensation de piqûre sur la peau sans réelle conséquence grave. D'après de récentes recherches, les extraits de racines d'ortie peuvent causer des effets indésirables uro-génitaux, comme la diminution de la libido et l'impuissance. Une prise en quantité considérable pourrait déclencher une irritation gastrique et une oligurie. La cueillette des feuilles âgées est proscrite, car le carbonate de calcium contenu dans ces orties irrite les reins.

Sources :

http://fr.wikipedia.org/wiki/Ortie

http://www.mr-plantes.com/2014/09/ortie/

http://vegecru.com/ortie

Les commentaires sont fermés.